PERMACULTURE

La permaculture a été créée dans les années 70 par Bill Mollison et David Holmgren. C'est une façon de vivre le monde dans son sens large de Culture et qui va bien au delà d'une façon de produire de la nourriture. Appliquer à l'agriculture, la permaculture est une planification évolutive d'un système agricole permettant de cultiver un environnement de façon holistique et durable, en prenant en compte tous les paramètres environnementaux mais aussi humains afin d'utiliser peu ou pas d'énergie (en gros c'est ce que faisait nos anciens : ils faisaient de l'agriculture permanente avec des cycles "d'auto-fertilité" -> tout était réutilisé - rien était jeté - et pour un minimum de travail / voir à la 11ème minute la vidéo de "Christophe Gatineau dans son jardin vivant"). Ainsi, la permaculture mime la nature et ses synergies afin de créer un système résiliant et naturelle où la biodiversité est prépondérante. On dit, en permaculture, que l'on travail avec la nature et non pas contre elle : il n'y a alors plus besoin de produits phytosanitaires - de laboure du sol - de notion de bonnes ou mauvaise herbes - etc. Quand on y pense, ça fait un bout de temps que l'agriculture conventionnelle fait exactement l'inverse... (voir l'article "La philosophie de la permaculture" de Marie H.).

La Fleur permaculturelle - Source : permacultureprinciples.com


VOIR LE CARNET DE BORD DE NOTRE POTAGER EN PERMACULTURE

**



LE RETOUR AU BON SENS


Préserver la qualité des sols, maintenir un haut niveau de biodiversité, produire (entre autre sa nourriture) de façon durable, etc. Tout cela relève du bon sens et a pourtant été oublié avec l'avènement de l'industrialisation, la mondialisation et surtout, par les modes de production intensifs. La permaculture n'est pas un retour en arrière, bien au contraire : c'est une évolution vers un équilibre durable de l'homme Dans la nature, sans pour autant nier les avancées ou changements technologiques et d'urbanisations. Je pense que le permaculteur est un humain Terrien qui a pris conscience de sa place sur la planète et dans la succession des générations de l'humanité : vivre bien dans le temps présent sans polluer ni piller les ressources des générations futures.

Que l'individu habite en campagne ou en ville, qu'ils puisse produire ou non tout ou partie de son alimentation, il peut tendre vers la permaculture dans chacun des domaines de sa vie.

Ethiques et principes de conception de la permaculture - Source : permacultureprinciples.com

ETHIQUES ET PRINCIPES


Au delà d'une méthode pour produire son alimentation tout en enrichissant/agradant le sol - la pédosphère - et sans utilisation d'intrant, la permaculture est avant tout une Culture et une façon de vivre le monde, dont 3 principes éthiques guident celui qui la pratique :
  • Prendre soin de la nature = de TOUTE forme de vie. Je trouve que cette notion fait appelle à la théorie la Gaïa de James Lovelock où environnement et vie sont en équilibre : la planète Terre fonctionne comme un grand tout et s'autorégule de part les cycles de vie et chaines alimentaires. La nature est un système avant tout holistique et complexe.
  • Prendre soin des humains : de soi, des autres, de l'humanité présente et en devenir.
  • Partager - redistribuer les surplus = partager nos connaissances et nos expériences, redistribuer le trop plein que l'on possède à l'autre et à la terre. C'est aussi savoir partager son jardin avec la biodiversité : savoir laisser une partie de "sa" production à la faune et à la flore. "Rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme" Lavoisier


PERMA-DESIGN


Le design (en permaculture) est l'aménagement et planification du terrain, intégrant tous les paramètres de l'environnement et du/des biotopes présents, afin de répondre à des objectifs préalablement établis tout en limitant les énergies nécessaires à l'obtention de ces objectifs. Le perma-design permet autant d'aménager et planifier un terrain pour se nourrir qu'un terrain pour y construire un éco-habitat et peu aussi intégrer des arbres (voir les jardins-forêt et l'agro-foresterie). Le but est donc de répondre aux objectifs (fair quoi / produire quoi ? en quelles quantité ? au bout de combien de temps ? voir les objectifs S.M.A.R.T : Simple - Mesurable - Accepté - Réaliste - Temps (délai défini)) en créant un système résiliant et permanent (= durable / Ces 2 mots sont redondants car pour être durable, un système se doit forcément d'être résiliant...). Plusieurs méthodes de planification existent dont la méthode O.B.R.E.DI.M. Comme des images valent parfois mieux que des longs discours, voilà la vidéo de la chaîne youtube d'un pro : "Permaculture agroécologie etc..." sur la méthode OBREDIM :



RESSOURCES ET BASES DE DONNEES


Aucun commentaire